• Recherche,

Les formes plurielles des écritures de la réception

Publié le 27 mai 2015 Mis à jour le 2 octobre 2015
du 28 mai 2015 au 30 mai 2015 ESPE Midi-Pyrénées - 181, avenue de Muret

16e rencontres des chercheurs en didactique de la littérature

Depuis une quinzaine d’années, les Rencontres des chercheurs en didactique de la littérature se sont régulièrement attachées à décrire et à interroger les expériences de lecture littéraire dans la formation des élèves, des étudiants, des enseignants. La diversité des études a montré combien la dimension scripturale constitue un paradigme clé dans les apprentissages de la lecture littéraire. Les pratiques de lecture, dans le cadre de l’enseignement, sont fréquemment doublées par une activité d’écriture. Ecriture-trace, écriture-mémoire, l’écriture prolonge la lecture et joue un rôle déterminant dans les dispositifs d’évaluation de l’école à l’université. A rebours, l’attention portée au développement de la compétence esthétique et l’importance accordée à l’activité du lecteur ont libéré les pratiques d’écriture, tracé de nouvelles voies et confirmé leur valeur heuristique.
En présence d’une telle vitalité, nous proposons de désigner provisoirement sous le syntagme d’ « écriture de la réception », l’ensemble des traces de lecture, fort diverses en quantité et en qualité, rédigées par l’élève, l’étudiant et l’enseignant en formation. L’écriture de la réception est l’expression d’une lecture, la traduction volontaire ou prescrite, métatextuelle ou hypertextuelle, synchrone ou différée, d’une rencontre avec un texte et, de façon extensive, avec toute création artistique, indifféremment du support. Nous souhaitons aujourd’hui ouvrir la question des écritures de la réception à l’ensemble des acteurs, des lieux et des moments de l’enseignement de la littérature, en faisant de la pratique scripturale le dénominateur commun des communications de ces XVIe Rencontres.

Programme