Laboratoire Lettres, Langages et Arts (EA 4152)
Création, Recherche, Émergence, en Arts, Textes, Images, Spectacles

Accueil LLA-CRÉATIS > Soutenances

Soutenance de thèse de Charline Malaval

le 30 septembre 2013
A partir de 14h

Un voyage au cœur de l’homme dans l’entre-deux-guerres : Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline et Babylonische Wanderung d’Alfred Döblin

JURY
  • Pierre Yves BOISSAU (Université Toulouse 2 - Le Mirail)
  • Christophe IMBERT (Université Toulouse 2 - Le Mirail)
  • Frédérique TOUDOIRE-SURLAPIERRE (Université de Lorraine)
  • Michel VANOOSTHUYSE (Université Paul Valéry - Montpellier 3)
  • Régis TETTAMANZI (Université de Nantes)

RESUMÉ

Dans les années d’entre-deux-guerres, de nombreux intellectuels ont voyagé afin de circonscrire l’amplitude de la crise qui secouait le siècle au lendemain de la guerre. Céline et Döblin ont apporté une interrogation particulière et inédite de cette problématique. Les deux auteurs dans Voyage au bout de la nuit et Babylonische Wanderung ont utilisé le roman pour interroger ce qu’est être un homme, désormais. Une crise de la littérature s’est fait l’écho du désenchantement qu’a connu le monde, et les deux auteurs l’ont traduite par le biais de jeux romanesques, par le détournement de motifs relatifs au voyage, et de libertés prises avec les conventions esthétiques de la représentation du réel. En ouvrant les frontières du réel par l’emprunt de tonalité burlesque ou fantastique à une sphère surréelle, Céline et Döblin ont interrogé la nature imparfaite de l’homme. Ce travail s’efforce de mettre en exergue la singularité du regard des protagonistes sur le monde sondant un dépassement du réel dans leurs nombreux voyages, traduisant l’esprit d’expérimentation au centre de la pensée des années d’entre-deux-guerres au niveau politique, idéologique, médical et scientifique, et a défini leur style. Face au spectre large des monstruosités que révèle l’expérimentation du réel et de la sphère surréelle, Céline et Döblin ont proposé la posture cynique. Deux options cyniques, d’un écrivain à l’autre, celle du cynique antique et celle du cynique moderne, émergent de leurs voyages et de leurs expérimentations. Il ressort de ce travail la mise en évidence de l’incarnation littéraire de la crise du roman par l’analyse de l’expérimentation de cet au-delà du réel prégnant des fondements d’une crise de l’humanisme.

Mots-clés : voyage, réalisme, roman, surréalité, réel, cynisme, « personnage-sonde », entre-deux-guerres, Céline, Döblin, crise du roman, crise de l’humanisme.




Lieu(x) :
Salle du Châeau Université de Toulouse 2 - Le Mirail

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

Annuaire

 

L'actualité

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page