Laboratoire Lettres, Langages et Arts (EA 4152)
Création, Recherche, Émergence, en Arts, Textes, Images, Spectacles

Accueil LLA-CRÉATIS > Soutenances

Soutenance de thèse de Sana Abroug

le 23 mai 2016
à 14h00

Quête du passé, quête du sens

Membres du Jury :

  •  Michel Braud, Professeur, Université pau Pays de l'Adour
  •  Sylviance Coyault, Professeur, Université Clermond Ferrand 2
  •  Guy Larroux, Professeur, Université Toulouse 2 Jean Jaurès
  •  Jean-Yves Laurichesse, Professeur, unviersité Toulouse 2 Jean Jaurès

Résumé :
Jeté dans un univers qui semble sans ordre ni cohérence, dans le récit de filiation le destin du narrateur semble tragiquement insignifiant. Entre paroles empêchées et paroles tues, le passé peine à se reconstruire et la vie se transforme en une épreuve douloureuse sous l’emprise d’un héritage indéchiffrable et lourd à porter. Les récits de Gwenaëlle Aubry, Michel Del Castillo, Pierre Bergounioux et Pierre Michon soulèvent la même interrogation existentielle concernant l’héritage et la liberté. De ces expériences, nous ne relevons pas que des similitudes car, dans ses limites ainsi que dans son aspiration à la liberté, l’homme peut se nuancer différemment. L’analyse que nous avons menée des diverses formes de réminiscences ainsi que des différents moyens mobilisés pour la quête du sens nous montre que la définition de l’homme ne dépend pas seulement des accidents de l’histoire individuelle ou collective. Elle est tributaire de cette force de raison et de liberté. Nous avons proposé une analyse qui présente une approche différente de ce qui se fait couramment pour les récits de filiation, une analyse qui se libère de la lecture limitée qui ne prend en compte que les déterminismes familiaux, sociologiques, politiques et historiques. Notre travail permet de prendre conscience du témoignage à la fois raisonné et passionné qu’est le récit de filiation. Au-delà de leurs différences, les histoires personnelles que nous avons étudiées se rejoignent dans la lutte qui substitue à l’angoisse première un optimisme qui justifie l’être et l’action.

Mots-clés : récit, filiation, quête, réminiscence, héritage, déterminismes, liberté, passé reconstruit, passé inventé, sens, espérance.

Abstract :
Thrown into a world that seems without order or coherence, in the story parentage fate of the narrator seems tragically insignificant. Prevented between words and words kill, past struggles to rebuild and life becomes a painful ordeal in the grip of an indecipherable and legacy to wear. The stories of Gwenaëlle Aubry, Michel Del Castillo, Pierre and Pierre Michon Bergounioux raise the same existential question about the heritage and freedom. From these experiences, we do not note that because of the similarities in its limits and in its aspiration to freedom, man can qualify differently. The analysis we have conducted various forms of reminiscences and different resources mobilized for the search for meaning shows that the definition of man depends not only on accidents of individual or collective history. It depends on the force of reason and freedom. We have proposed an analysis that presents a different approach to what is commonly done for Parentage stories, an analysis that is released from the limited reading that takes into account family determinism, sociological, political and historical. Our work raises awareness of testimony both reasoned and passionate about what parentage story. Beyond their differences, the personal stories we studied are joined in the struggle that replaces the first anguish optimism that justifies the being and action.

Key words : story , filiation, quest, reminiscence, heritage, determinism , freedom, past reconstructed , invented past , meaning hope.



Lieu(x) :
Université Toulouse Jean Jaurès - Maison de la recherche
Salle D 31

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

Annuaire

 

L'actualité

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page